L’arche quarienne : BioWare persiste, signe, et creuse

BioWare a annoncé hier la parution prochaine d’un nouveau roman Mass Effect lié à Mass Effect: Andromeda. Il sera intitulé Mass Effect: Annihilation et traitera de… l’arche quarienne. Pour rappel, BioWare avait annoncé (suite à l’arrêt d’ajout de contenu solo) que les histoires laissées « en suspens » comme celle-ci trouveraient leurs réponses dans des romans et/ou comics.

Mais avant de tirer sur l’ambulance, lisons le synopsis du roman :

« Un agent pathogène est découvert à bord de l’arche lorsque plusieurs Drell sont retrouvés morts dans leurs modules de stase. Alors que l’agent se transmet d’espèce en espèce, les systèmes du vaisseau commencent à défaillir, signe qu’il ne s’agit pas d’un accident. »

« L’arche Keelah Si’yah transporte 20.000 quariens, drell, elcor et butariens. »

Des butariens. Sérieusement.

Tout ça n’est que mon opinion, mais… C’était déjà pas assez absurde comme ça ? Entre les Drell (qui survivent mal en milieu humide) et les Quariens (qui n’ont pas de système immunitaire et ont des contraintes en plus avec leurs combinaisons), on a déjà une belle incohérence au niveau du choix des colons. Et c’est sans même parler du fait que les Quariens ne sont pas vraiment liés à l’espace concilien (pour rappel, ils sont vus comme des parias et ne s’impliquent pas vraiment dans les affaires de l’espace concilien, mais tâchent de survivre de leur côté), que l’Initiative Andromeda ne correspond pas à leur culture, qu’ils se foutent pas mal d’aller à Andromède, que c’est un gâchis de ressources, etc. Je pourrais continuer longtemps, alors résumons qu’il est selon moi assez clair que cet ajout est juste là pour dire « On ajoute les quariens » et faire du fanservice.

Et là-dessus, on rajoute les Butariens. L’espèce la plus isolée du reste de la galaxie après les Rachni. Une espèce qui n’a même pas d’ambassade à la Citadelle se joindrait tout naturellement à un projet de l’espace concilien. Bah voyons. L’Hégémonie va adorer.

Notons en passant qu’il n’est fait nulle mention dans ce synopsis des Volus et des Hanari, pourtant bien mentionnés dans le jeu comme présents à bord de l’arche.

Bref : visiblement, l’ambition est de gripper un peu plus de sous, pas de faire un scénario cohérent.

La personne qui aura la lourde tâche d’écrire ce livre est Catherynne M. Valente, plusieurs fois récompensée pour ses écrits ; cependant, elle n’a a priori jamais travaillé sur l’univers Mass Effect auparavant.

Mass Effect: Annihilation sera publié le 26 juin 2018 en Amérique et en Europe, le 28 août de la même année en Australie.

FM_

Combattant Volus (Vanguard ?) dans l'âme et autre adorateur des chats. Sur MEF, je sers en tant qu'"expert" en gameplay et fais des tutos pour ME2, ME3MP et MEA. Je contribue également de façon plus ponctuelle aux news et autres dossiers du site.

Laisser un commentaire